Texte alternatif logo

L'Action nationale Idées et débats

Vol. 109, numéro 2 –  février 2019

Vol. 109, numéro 2 – février 2019

Le numéro du mois de février de la revue L’Action nationale propose des réflexions sur le Brexit, les relations entre le gouvernement fédéral et provincial, entre autres sur le plan de l’immigration, sur l’indépendantisme catalan ou encore la repolitisation du Canada français. En éditorial Robert Laplante constate que la lune de miel de François Legault est terminée. « Le gouvernement caquiste, qui a largement profité de l’effet de contraste avec le règne méprisant du gouvernement le plus antinational de notre histoire, va maintenant voir s’éroder son capital de sympathie. L’autonomisme dont il se réclame […] va devoir s’incarner, se matérialiser dans des gestes politiques. […] Le mandat de la CAQ fournira l’occasion, encore une fois, de constater qu’une question nationale ne disparaît pas : elle se règle ou elle pourrit tout. Les tensions qui sont susceptibles de s’intensifier trouveront dans le déni actuel et sous le maquillage autonomiste un alibi et des subterfuges de moins en moins efficaces. » (extrait de l’éditorial)

Vol. 109, numéro 1 –  janvier 2019

Vol. 109, numéro 1 – janvier 2019

Le numéro de janvier de la revue L’Action nationale propose un dossier par l’historien et politologue Michel Sarra-Bournet sur l’expansion du Canada, retraçant le développement du pays, du rapport Durham à l’annexion de Terre-Neuve. Le numéro comprend aussi plusieurs articles portant entre autres sur le fédéralisme économique, le « nous », la devise sur les plaques d’immatriculation, les priorités de Québec solidaire et le Sahara occidental. En primeur, lisez un extrait de Québec Circus, un essai de Christian Saint-Germain à paraître chez Liber en janvier 2019. L’extrait offert porte sur Manon Massé et plus largement le programme politique de Québec solidaire. Le numéro se conclut par la recension des essais Les Québécois, Averroès. De la philosophie au droit et Transition. Évolution du mouvement trans et de ses revendications.

Vol. 108, numéros 9–10 –  novembre-décembre 2018

Vol. 108, numéros 9–10 – novembre-décembre 2018

Pour clore l’an 2018, la revue L’Action nationale a concocté un dossier sur les perspectives et l’horizon qu’offre le nouveau gouvernement caquiste. Les collaboratrices et collaborateurs explorent plusieurs enjeux dont le sort de l’option indépendantiste, l’immigration, la laïcité, l’avenir des partis nationalistes, ou encore la réforme du mode de scrutin. Plusieurs anticipent l’échec ou le désastre, d’autres portent le regard sur l’avenir, doutent et questionnent. Tous analysent et réfléchissent sur ce que ce gouvernement a fait, fera ou ne fera pas. En éditorial, Robert Laplante affirme d’ailleurs « que la bonne volonté ne fait pas de bonne politique » et invite à se méfier de la candeur du gouvernement de François Legault. Ce numéro, dont la couverture est une œuvre de Françoise Sullivan, se conclut avec quelques recensions d’ouvrages. Il rend aussi un bel hommage à Bernard Landry qui nous a quittés récemment.

Vol. 108, numéro 8 – octobre 2018

Vol. 108, numéro 8 – octobre 2018

En éditorial du numéro d’octobre de la revue L’Action nationale, Robert Laplante salut la fin du règne des libéraux provinciaux tout en déplorant que l’élection de la Coalition Avenir Québec ne maintienne encore le Québec dans une position de soumission devant le fédéral et que la promesse électorale de réformer le mode de scrutin ne soit en réalité que cela, une promesse électorale. Ce numéro propose divers articles dont une étude statistique de l’appui à l’indépendance en Catalogne, un texte sur le bilinguisme au Nouveau-Brunswick et un autre sur le débat sur la nomination de la future nouvelle secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie. Un dossier est aussi consacré à l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie dont le référendum sur la souveraineté aura lieu le 14 novembre 2018. Le numéro se clôt avec quelques recensions critiques d’ouvrages récemment parus, dont L’économie sociale au Québec. Une perspective politique de Gabriel Arsenault.

Vol. 108, numéro 6-7 – juin-septembre 2018

Vol. 108, numéro 6-7 – juin-septembre 2018

Ce numéro de la revue L’Action nationale est presque entièrement consacré aux élections provinciales du 1er octobre. En éditorial, Robert Laplante invite les Québécois à se libérer des libéraux et les partis d’opposition à ne pas se complaire dans une politique de quotidiennetés et de soumission au fédéral, mais à travailler pour refaire du Québec une nation forte, tournée vers son indépendance. C’est en seize articles et près de deux cents pages, dans un tour d’horizon des enjeux de la campagne électorale dont on parle ou ne parle pas assez, que les collaboratrices et collaborateurs décortiquent, commentent et confrontent laïcité, question nationale, éducation, politique sociale et fiscale ou encore bilan du dernier gouvernement. En introduction du dossier, la parole est donnée aux trois principaux partis opposant les libéraux soit Benoît Charrette pour la Coalition avenir Québec, Sol Zanetti et Simon Lambert pour Québec solidaire et Catherine Fournier pour le Parti québécois.

Vol. 108, numéro 5 – mai 2018

Vol. 108, numéro 5 – mai 2018

Le numéro de mai de la revue L’Action nationale offre une pléiade d’articles sur des sujets variés pour penser le Québec et nourrir les débats, qu’il s’agisse d’un dossier sur le sort de la Loi 99, de la venue anticipée de migrants sur le chemin Roxham en pleine campagne électorale provinciale, des impacts de la multiplication (et de la disparition) de programmes collégiaux spécialisés dans la course à la séduction de nouveaux étudiants, ou encore de péréquation ou de cyberespace.  Ce numéro comprend aussi un extrait en primeur de L’économie sociale au Québec : une perspective politique de Gabriel Arsenault et une section « Lecture » riche en notes critiques et en recensions où vous retrouverez entre autres les ouvrages Le mouvement étudiant québécois des années 1960 et ses relations avec le mouvement international de Jean Lamarre, Survivance d’Éric Bédard et J’ai confiance de Simon Jolin-Barette.

Vol. 108, numéro 4 – avril 2018

Vol. 108, numéro 4 – avril 2018

Pour son édition d’avril, la revue L’Action nationale propose une entrevue avec Éric Martin, auteur du livre Un pays en commun. Ensuite, Lucia Ferretti présente un premier bilan de l’emprise de l’état fédéral menant le Québec sur « l’autoroute vers l’impuissance politique ». Lisez également un extrait exclusif de Despotisme sans frontières de Simon-Pierre Savard-Tremblay et plusieurs recensions d’ouvrages récemment parus dont Un Québec libre est un Québec qui sait lire et écrire du ministre de l’Éducation Sébastien Proulx, Le 1 % le plus riche : l’exception québécoise de Nicolas Zorn ou encore Lionel Groulx, le penseur le plus influent de l’histoire du Québec de Charles-Philippe Courtois. En éditorial, Robert Laplante met en perspective la débandade du Bloc Québécois avec l’état de dépendance du Québec, nation annexée, et rappelle aux détracteurs du parti que « l’indépendantisme est un cadre d’analyse autant qu’un idéal politique ». L’œuvre Migration II de Luce Dumont illustre la couverture.

Vol. 108, numéro 3 – mars 2018

Vol. 108, numéro 3 – mars 2018

Le dossier du mois de mars de l’Action nationale est consacré aux nationalismes européens. Les auteurs se penchent sur l’étude de ses spécificités et ses enjeux, qu’il soit britannique, bulgare, polonais, russe ou néerlandais. Au sommaire de ce numéro figure aussi la dix-huitième chronique sur le démantèlement de la nation québécoise par Lucia Ferretti et un article hors dossier par Lucien Cimon qui interroge ce que c’est que d’être québécois. En éditorial, Robert Laplante souligne que de vouloir passer à autre chose lorsqu’il est question d’indépendance, c’est se condamner à revenir au même destin, celui de la minorisation, celui de vivoter confortablement sans être maîtres dans notre maison (Robert Laplante).

Vol. 108, numéro 2 – février 2018

Vol. 108, numéro 2 – février 2018

Dans le numéro de février de L’Action nationale, Marc Chevrier signe le dossier « Universités : démissions inc. » où il réfléchit sur le pouvoir universitaire. En début de numéro, Jean Archambault revient sur les conséquences de la réforme Barrette dans le système de santé et fait ainsi écho à l’éditorial de Robert Laplante qui, parlant des élections provinciales à venir, souligne la nécessité de nommer l’éléphant dans la pièce, et d’ouvrir un réel débat sur la rémunération des médecins. Il faut cesser « de croire que l’idéal social se résume à combattre les patates en poudre et le lavage à la débarbouillette. » Selon lui, si l’indépendance est oblitérée des enjeux électoraux futurs, il faut au moins que l’assainissement d’une des problématiques les plus toxiques de la gestion provinciale soit mis de l’avant. Aussi à lire, Denis Monière pour un renouveau du discours indépendantiste, Jean-Louis Bourque sur le Pays basque, et plusieurs recensions d’ouvrages.

Vol. 108, numéro 1 – janvier 2018

Vol. 108, numéro 1 – janvier 2018

Le numéro de janvier de L’Action nationale s’ouvre sur un éditorial de Robert Laplante qui en appelle, pour 2018, à la fin de la politique des lamentations et à la fin du déni de la classe politique québécoise de la dépendance structurelle dans lequel le Québec est emmuré. Car, pour lui, « le Québec mérite mieux que la politique qu’on lui sert. » Ce numéro comprend deux dossiers. L’un, signé par Marc Sanjaume-Calvet, Magí Miret-Mestre, Pepe Mercadal Baquero et Jean-Luc Dion porte sur les élections catalanes du 21 décembre dernier. L’autre, signé par Florent Michelot et Michel Larcher, revient sur les plus récentes élections montréalaises. À sa suite, David Leroux critique l’essai La fin des exils sous la forme d’une lettre à son auteur, Jean-Marie Aussant. Guillaume Rousseau, quant à lui, recense La politique dans la peau de John Parisella. La couverture du numéro est une œuvre de Miyuki Tanobe,Un après-midi de Noël sur le Mont-Royal.

Vol. 107, numéro 10 – décembre 2017

Vol. 107, numéro 10 – décembre 2017

En introduction du numéro de décembre, L’Action nationale présente le texte de la conférence de Robert Laplante, prononcée lors du Gala du centenaire de la revue, en octobre dernier. C’est avec confiance que l’institution qu’est L’Action nationale regarde vers l’avenir, même si tout est encore à faire pour que le Québec soit un jour indépendant. Retraçant le chemin parcouru depuis la fondation, Robert Laplante souligne le caractère audacieux et déterminé des fondateurs. Étaient-ils alors conscients de tenir dans ces « quelques feuillets d’ardentes discussions » une revue pérenne qui, cent ans plus tard, poursuivrait le combat pour l’indépendance de la nation? Au sommaire, Denis Molière dresse le bilan de l’année du centenaire, Yves Archambault signe un article sur les résultats jugés surestimés de la francisation, Lucia Ferretti poursuit sa chronique Le démantèlement de la nation (chronique 17) et, comme à l’habitude, des notes critiques et des recensions d’ouvrages concluent le numéro.

Vol. 107, numéro 9 – novembre 2017

Vol. 107, numéro 9 – novembre 2017

L’Action nationale de novembre, sans tenir de jugement définitif, propose un dossier à chaud sur l’indépendance de la Catalogne où des observateurs sur place expliquent ce qu’ils ont vu et compris des enjeux en cours. En éditorial, Robert Laplante réitère le soutien des indépendantistes québécois envers leurs confrères catalans et tire quelques leçons préliminaires des événements récents. La première est que le droit à l’autodétermination n’est pas acquis. Les suivantes sont que la mobilisation se bâtit lentement, se juge à sa pénétration dans les institutions et qu’elle nécessite constance et continuité. Une autre est qu’il faut « interpell[er] les dirigeants et propriétaires d’entreprises pour leur rappeler leurs appartenances et surtout, leurs obligations de loyauté à l’égard de leur peuple. ». La dernière concerne l’importance de tisser des liens à l’international avec ceux qui partagent une même cause. Aussi, dans ce numéro, la suite de la réflexion sur le bilinguisme au cégep entamée dans le numéro d’octobre et une mise au point sur les droits des autochtones dans un Québec indépendant.

Vol. 107, numéro 8 – octobre 2017

Vol. 107, numéro 8 – octobre 2017

En ouverture du numéro d’octobre de L’Action nationale, Robert Laplante s’insurge contre la future Commission sur le racisme et la discrimination systémiques du gouvernement de Philippe Couillard. « Honteux et coupables d’exister en dehors des balises canadian, c’est ainsi que cette initiative toxique voudrait voir les Québécois se présenter devant un tribunal qui sera moins soucieux des faits que des crimes putatifs qui pourraient leur être imputés. » Aussi au sommaire, la bilinguisation des programmes collégiaux, un hommage à Hubert Aquin, un essai sur les investisseurs-rois et la 16e chronique sur le démantèlement de la nation par Lucia Ferreti ainsi que les habituelles notes critiques et recensions d’ouvrage. L’œuvre qui orne la couverture est une huile sur toile de Claude Le Sauteur « Le Sauteur sautant ».

Vol. 107, numéro 6-7 – juin-septembre 2017

Vol. 107, numéro 6-7 – juin-septembre 2017

« Sans l’audace, il n’arrivera jamais rien. » martèle Robert Laplante en ouverture du numéro de juin-septembre de L’Action nationale, qui arbore en couverture les oiseaux libérés de Liberté par Frédérique Guichard sur les mots de De Gaulle « Vive le Québec libre! ». Libre et libéré de la petitesse de la politique provinciale et de ses lamentations domestiques, libre et libéré de l’impuissance et de la régression minoritaire, c’est ainsi que Robert Laplante souhaite le Québec et ses partis politiques, qu’ils s’engagent dans le mouvement et un brin d’audace sans laquelle il ne se passe rien. Un numéro estival qui fait la part belle au colloque du 26 et 27 mai dernier commémoratif de la venue du général de Gaulle en 1967. Aussi, la charte des valeurs et l’islam, l’indépendance du Québec pour Québec solidaire, un mot sur le 375e anniversaire de Montréal, la 15e chronique sur le démantèlement de la nation par Lucia Ferretti et quatre comptes-rendus de livres.

Vol. 107, numéro 5 - mai 2017

Vol. 107, numéro 5 – mai 2017

Au sein de ce numéro de mai, Denis Monière voue un article aux dernières élections présidentielles françaises, théâtre de plusieurs phénomènes inédits. Les clivages politiques anciens semblent avoir disparu, tandis que de nouvelles forces se dessinent. Est-ce la fin de l’éternel affrontement gauche-droite? Le grand dossier que nous propose Pierre Serré se penche lui aussi sur la question électorale à travers le modèle nordique, si souvent louangé. Quels en sont les avantages et les spécificités, serait-il applicable chez nous? Également un fait singulier à noter, la place particulière accordée à la musique dans cette édition. Jean-François Veilleux propose en effet l’hypothèse que les références musicales dans L’Action nationale sont toujours directement mises en lien avec le patrimoine national québécois - vérifiée à travers trois périodes distinctes, 1966-1980, 1980-1995, et depuis. Quant à Éric Cornellier, il rend hommage au compositeur Alain Gagnon, décédé en mars dernier, un nom important de la musique contemporaine radicale au Québec.

Vol. 107, numéro 4 - avril 2017

Vol. 107, numéro 4 – avril 2017

L’Action nationale de ce mois d’avril revient tout d’abord sur un mythe : celui du général de Gaulle et de son voyage au Canada en 1967. Entre histoire, mémoire et légendes, l’article de Denis Monière nous offre quelques clefs pour mieux comprendre le fameux « Vive le Québec libre! ». André Binette poursuit quant à lui son texte sur les pouvoirs constituants québécois et autochtones, débuté dans le numéro précédent. Le grand dossier de la publication concerne Québec et le pétrole. Qui contrôle l’accès au fleuve? Qu’en est-il du mégaprojet Beauport 2020, qui prévoit un agrandissement conséquent de la zone portuaire et industrielle de la capitale? Quels en seront les impacts sur les résidents, sur la ville, sur le fleuve? Le numéro est ensuite complété par deux recensions littéraires : les Lettres à une jeune journaliste de Josée Boileau et L’État succursale. La démission politique du Québec de Simon-Pierre Savard-Tremblay.

Vol. 107, numéro 3 - mars 2017

Vol. 107, numéro 3 – mars 2017

Selon beaucoup de commentateurs, notre époque serait morne et sombre. C’est clairement le constat de Robert Laplante, qui consacre ici son éditorial à « la politique du non-être » de notre gouvernement libéral provincial. Un gouvernement qui refuse systématiquement de placer l’identité québécoise au cœur de nos institutions : « Le climat politique actuel n’est pas seulement morose, c’est celui d’une violence symbolique et culturelle sourde et efficace ». Au sein d’une année qui célèbre le centenaire de L’Action nationale, ce numéro de mars 2017 est également constitué de quatre articles et autant de recensions d’ouvrages. C’est le texte historique très fouillé d’André Binette qui fait la couverture et nous éclaire sur les aléas complexes de la reconnaissance constitutionnelle des peuples québécois et autochtones. Autres retours historiques, Alexandra Legendre s’intéresse à la représentation du référendum d’octobre 1995 dans L’Action nationale et Lucia Ferretti poursuit sa série d’articles sur le démantèlement de la nation.

Vol. 107, numéro 1-2 - janvier-février 2017

Vol. 107, numéro 1-2 – janvier-février 2017

Avec son nouveau numéro de janvier et février 2017, L’Action nationale célèbre un anniversaire d’importance : rien de moins que son centenaire. Début 1917, Édouard Montpetit signait ainsi un premier éditorial intitulé Vers la supériorité « pour en appeler – et peut-être aussi pour se convaincre lui-même – à se faire confiance et à miser sur un potentiel que le petit peuple humilié a du mal à s’accorder ». Le but? La reconquête de soi. Au fil de ce numéro du centenaire, l’on retrouvera quantité de sujets intrinsèquement essentiels au mandat d’une publication telle que L’Action nationale : la Révolution tranquille, l’enseignement de l’histoire, l’éducation, la question de l’immigration, l’économie, la défense de la langue française, et, évidemment, le nationalisme québécois, abordé dans toutes ses nuances, ses questionnements, ses mythes, son évolution et ses apparentes contradictions. Quinze textes fouillés par seize auteurs pour un numéro historique qui met à l’honneur l’immense artiste Armand Vaillancourt sur sa couverture.

Vol. 106, numéro 10 - décembre 2016

Vol. 106, numéro 10 – décembre 2016

Ce numéro salue l’œuvre du « dernier des chanoines », Jacques Grand’Maison, décédé en novembre. E.-Martin Meunier, titulaire de la Chaire de recherche Québec, francophonie canadienne et mutations culturelles de l’Université d’Ottawa, dresse un portrait de cet intellectuel qui, avec Fernand Dumont et Pierre Vadeboncoeur, a été l’un des plus passionnés de sa génération et, assurément, l’une des figures les plus marquantes de l’Église québécoise depuis la Révolution tranquille. Lucia Ferretti explique que la question de la transmission fut au cœur de sa vie et de son œuvre. Aussi dans ce numéro, un article portant sur la perception de la mondialisation néolibérale dans L’Action nationale de 1995 à 2005 préfigurant le prochain numéro spécial du 100e anniversaire de la revue et la treizième chronique sur le démantèlement de la nation en cours.

Vol. 106, numéro 9 - novembre 2016

Vol. 106, numéro 9 – novembre 2016

Ce numéro de novembre affiche en couverture l’œuvre de Claire Labonté, Le Manifeste de l’homme primitif, et l’article de Christian Rioux sur le souper-conférence de l’Action nationale, « Réconcilier le nationalisme et la souveraineté ». Michel Rioux revient quant à lui sur la rencontre de deux géants à Longueuil : Michel Chartrand, qui donne son nom à un immense parc, et Armand Vaillancourt, auteur d’une monumentale œuvre d’art public intitulée La Force ouvrière : 1, 4 millions de dollars, cinq ans, dix mètres de hauteur et 20 brames d’acier de 24 tonnes chacune. Marie-Claude Delisle déconstruit le discours proposé par la télévision dans le cadre de documentaires et autres émissions scientifiques. Guillaume Rousseau propose une réflexion sur la réforme du mode de scrutin et la Constitution québécoise. La critique littéraire signée Carl Bergeron est dédiée à un phénomène particulier : le roman de Guillaume Morissette, Nouvel onglet, enfin traduit en français et publié aux éditions du Boréal.

Vol. 106, numéros 8 - octobre 2016

Vol. 106, numéros 8 – octobre 2016

L’Action nationale d’octobre débute par un éditorial sur la course à la chefferie du Parti québécois, éditorial marqué par le désenchantement. Évacuation de la question nationale, aucun autre horizon que la bonne gouvernance provinciale, pas d’appels au dépassement, insistance sur les « dangers » de la liberté : pour Robert Laplante, c’est « l’enfermement dans le déni ». La normalisation de la politique au Québec, voici également le titre de l’article de Michel Sarra-Bournet, et le thème de plusieurs autres textes de ce numéro. Également au menu, un hommage à Louky Bersianik, auteure du mythique ouvrage L’Euguélionne, une figure importante et pourtant toujours méconnue du féminisme d’ici. Vous retrouverez aussi un extrait en primeur de l’ouvrage de Simon-Pierre Savard-Tremblay, L’État succursale, la démission politique du Québec, à paraître prochainement chez VLB éditeur. Plusieurs comptes rendus critiques complètent le numéro.

Vol. 106, numéros 7 - septembre 2016

Vol. 106, numéros 7 – septembre 2016

L’éditorial de ce numéro voit son directeur Robert Laplante prendre noblement position contre le projet de pipeline Énergie Est, qu’il affirme être « un rendez-vous pour le Québec. Un rendez-vous national aussi bien qu’écologique et économique ». Puis la publication se divisera entre une série d’articles regroupés sous le titre Les états de la langue, suivis d’un dossier consacré aux États généraux sur les commémorations historiques. Dans la première partie, deux chercheurs danois s’interrogent : si l’on se fie à la démographie et aux mécanismes géopolitiques actuels, quelles langues parlerons-nous en 2030? La question des « francophiles du Canada » et les écrits en français de Jack Kérouac, tout récemment réédités sont également abordés. La seconde partie se consacre à un thème qui passionne tous les historiens du temps présent : la commémoration historique. De la mémoire de la Grande Guerre de 1914-1918 au traitement du fait religieux au Québec, plusieurs textes alimenteront la réflexion.

Vol. 106, numéros 5-6 - mai-juin 2016

Vol. 106, numéros 5-6 – mai-juin 2016

Le projet Énergie Est, avec son manque cruel de crédibilité et les gains minimes qu'il propose en termes d'emploi et de retombées fiscales, fait pâle figure à côté des risques et des coûts étourdissants, tant sur le plan économique qu'environnemental. C'est ce qu'en conclut le mémoire déposé au BAPE par le GIRAM que l'on retrouve en intégralité dans le dossier de ce numéro estival. D'autres mémoires, notamment de groupes de citoyens et d'un économiste, sont à lire pour bien comprendre les résistances face à ce projet d'oléoduc dont la pertinence reste encore à prouver. Ailleurs dans ce numéro, une lettre signée par plus de 600 chercheurs en histoire dénonçant le démantèlement du service de recherche et de la fermeture des salles de consultations des archives des Musées de la civilisation du Québec, un de texte de Renaud Lapierre proposant de sortir des sentiers battus pour relancer l'indépendance et la suite de la chronique de Lucia Ferretti sur le "Démantèlement de la nation", entre autres.  

Vol. 106, numéro 4 - avril 2016

Vol. 106, numéro 4 – avril 2016

Dépouillé de mémoire collective, un peuple peut-il entretenir un « sentiment national » suffisamment consistant pour procurer le goût du pouvoir politique et économique, le goût de l'autonomie et de la liberté? C'est l'idée qu'explore Pierre-Paul Sénéchal dans son dossier intitulé Le voyageur sans bagage. L'étrange exclusion du patrimoine historique dans la construction du projet identitaire québécois, afin d'énoncer les bases d'une stratégie de reconstruction de l'identité québécoise. Hors dossier, Pierre Allard s'intéresse au combat de la minorité francophone en Ontario qui milite pour la construction d'une université française, Marc Chevrier analyse ce qui distingue une langue « officielle » d'une langue « nationale » et Mathieu Bock-Côté commente le brûlot d'Alain Deneault, La médiocratie, entre autres.

Vol. 106, numéro 3 - mars 2016

Vol. 106, numéro 3 – mars 2016

Selon l'Institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC), le Québec rate sa cible en matière de francisation et d'intégration des immigrants. L'Action nationale nous rapporte les faits saillants de cet important rapport de recherche publié en début d'année qui démontre que les pratiques du gouvernement en matière de francisation et d'intégration ont des impacts graves sur l'équilibre linguistique, notamment. Suit un article de Pierre Serré et Jocelyne Couture qui nous informe de l'importance d'une intégration des immigrants qui soit compatible avec une vision nationale du développement économique. De son côté, le journaliste Robin Philpot nous explique en quoi le développement d'une politique étrangère québécoise est essentielle dans le contexte socio-économique actuel. Puis, un texte de Robert Duchesne analyse comment les notions d'acceptabilité sociale et de volonté citoyenne en matière d'hydrocarbures sont souvent contournées par les promoteurs corporatifs et gouvernementaux lorsque celles-ci ne correspondent pas à leurs objectifs de développement.

Vol. 106, numéro 2 - février 2016

Vol. 106, numéro 2 – février 2016

Ce deuxième numéro de l’année publie un extrait de Fernand Daoust, Bâtisseur de la FTQ (1964-1993), une biographie à paraître en février 2016, et nous offre une belle sélection de critiques d’essais avec notamment la biographie de Stephen Harper par John Ibbiston et le livre de John Saul intitulé Le grand retour. Le réveil autochtone. Ailleurs dans la revue, Charles-Félix Ross se penche sur les conditions gagnantes pour une agriculture prospère, Pierre Serré analyse la portée de l’effet niqab sur la descente aux enfers du NPD et Michel Roche s’interroge sur les causes fondamentales de l’éclatement du mouvement indépendantiste.

Vol. 106, numéro 1 - janvier 2016

Vol. 106, numéro 1 – janvier 2016

Dix ans après le manifeste des « lucides » signé entre autre par l’ancien premier ministre Lucien Bouchard, qu’en est-il réellement de l’endettement du Québec? Comment le définit-on? Quelles sont ses diverses mesures et comment a-t-il évolué? C’est à ces questions que s’adresse le dossier de ce premier numéro de 2016, portant ensuite un jugement sur les politiques budgétaires gouvernementales et s’interrogeant sur les voies de sorties possibles. Hors dossier, Lucia Ferretti poursuit sa chronique « Le démantèlement de la nation » et David Leroux se demande comment mettre de l’avant le projet de l’indépendance à l’ère « hyperfestive¹ » qui semble caractériser notre époque. ¹ Muray, Philippe, D’Homo Festivus et du festivisme. Essais, Les Belles Lettres, 2010.

Vol. 105, numéro 10 - décembre 2015

Vol. 105, numéro 10 – décembre 2015

Le Québec doit-il remettre en question l’accueil des réfugiés syriens? La menace posée par Daech sur eux, mais aussi sur nos sociétés, dépasse le strict dossier des réfugiées. Un article Charles-Philippe Courtois traite de cette problématique en prenant soin d’analyser notre rapport à l’intégrisme. Ailleurs dans ce numéro, le projet de destruction des vestiges du fort Numéro-Trois de Lévis retient l’attention de Pierre-Paul Sénéchal qui nous explique pourquoi ce patrimoine historique doit être sauvé. Puis, comme à chaque année, L’Action nationale publie un dossier en lien avec le thème discuté lors de son université d’été. Cette année, les membres de la Ligue ont parlé constitution : quels seraient les avantages ou les inconvénients de définir l’architecture institutionnelle du Québec indépendant avant ou après l’indépendance?

Vol. 105, numéro 9 - novembre 2015

Vol. 105, numéro 9 – novembre 2015

« Pour délivrer l’humanité de l’emprise des religions, dont le mélange à la politique est souvent explosif, il est impératif d’adopter une perspective surplombante du phénomène religieux contemporain ». Dans cette idée, le dossier Politique, religion et environnement tente de nous offrir cette perspective. Le messianisme israëlien, présenté par Jean-Claude Simard comme un obstacle à tout processus de paix, fait partie des sujets abordés dans ce numéro. La religion se mêle parfois aussi d’environnement, comme c’est le cas du Vatican qui vient de publier – juste à temps! - un document récemment concernant la question environnementale. L’article d’André Beauchamp nous en offre une vue d’ensemble. Hors dossier, un hommage à Pierre Bellefeuille, un essai d’Yvon Rivard et la critique de Second début de Francine Pelletier, entre autres.

Vol. 105, numéro 7-8 - septembre-octobre 2015

Vol. 105, numéro 7-8 – septembre-octobre 2015

Pourquoi commémorer l’Acte d’Union qui nous a mis en minorité, il y a de cela 175 ans, par un colloque d’une journée à la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal? À priori, bien que cet événement fût traumatisant dans notre histoire collective, il était indispensable, pour L’Action nationale, de rappeler à notre mémoire ce pan de notre parcours historique qui façonna pour toujours notre identité en tant que peuple. Mais il importait aussi de réfléchir, ensemble, sur les conséquences à long terme de cette constitution sur le devenir de la nation québécoise, 175 ans plus tard. Ce numéro réunit ainsi neuf des quinze présentations faites par les historiens, politologues et sociologues ayant participé à ce colloque le 5 juin dernier à la Maison Ludger-Duvernay.

Vol. 105, numéro 6 - juin 2015

Vol. 105, numéro 6 – juin 2015

« Monsieur » Parizeau n’est plus. L’action nationale lui rend hommage en début de numéro, tout en soulignant la meilleure façon d’honorer sa mémoire « est de continuer à bâtir son œuvre ». Cette édition est tournée vers le proche avenir, soit les élections fédérales de l’automne 2015 et l’importance du Bloc québécois à Ottawa. Deux discours d’investiture prononcés par Mario Beaulieu, ex-chef du Bloc, sont publiés dans ces pages. Ailleurs dans ce numéro, la chronique d’Andrée Ferretti sur le démantèlement de la nation, un article de Pierre Serré sur Gérard Bouchard, l’historien « sans Histoire », et des notes de lecture sur la biographie d’Honoré Beaugrand par Jean-Philippe Warren ainsi que sur le percutant essai d’Hervé Fischer intitulé La divergence du futur.

Vol. 105, numéro 5 - mai 2015

Vol. 105, numéro 5 – mai 2015

Dans son dossier du mois de mai intitulé « Les voies de la radio », L’Action nationale retrace l’histoire, de Fessenden à Internet, de ce média d’importance capitale. On y retrouve aussi des réflexions sur différentes problématiques actuelles telles que le rôle du diffuseur public à l’heure des compressions chez Radio-Canada, l’efficacité des radios de confrontation et la crise du journalisme en lien avec celle de la souveraineté québécoise. Ailleurs dans ce numéro, Pierre Serré explique, grâce à une analyse comparative avec les États d’Amérique du Nord, l’importance des volumes d’immigration au Québec et François Côté s’intéresse à un autre modèle d’intégration de la diversité : la convergence culturelle.

Vol. 105, numéro 4 - avril 2015

Vol. 105, numéro 4 – avril 2015

La joute parlementaire est fondamentalement un combat pour la conquête du pouvoir. Les élus utilisent la période des questions pour critiquer le gouvernement et ainsi tenter de marquer des points auprès de l’opinion publique. Durant la 41e législation, qu’ont fait les élus du Québec à Ottawa? Qui a posé le plus de questions, qui a été plus discret et pourquoi? Quel était leur rapport aux vocables identitaires, aux langues officielles ou encore à leurs adversaires? Le dossier de L’Action nationale du mois d’avril dresse un bilan détaillé des interventions des députés du Québec lors de la période des questions. À lire également dans cette édition, la 6e chronique d’Andrée Ferretti sur Le démantèlement de la nation, un article de Mathieu Bock-Côté portant sur l’aveuglement identitaire occidental et une nouvelle de Nicolas Bourdon.

Vol. 105, numéros 2-3 - février-mars 2015

Vol. 105, numéros 2-3 – février-mars 2015

Le dossier du pétrole des sables bitumineux place le Québec au cœur d’enjeux géostratégiques d’une envergure sans précédent. En ce sens, les enjeux reliés au pipeline Énergie Est et au transport ferroviaire et maritime du pétrole sale représentent de réels défis existentiels pour le peuple québécois. À travers les quelque 168 pages de ce volumineux dossier, L’Action nationale s’attaque aux multiples et complexes facettes de l’exploitation pétrolière au Canada, abordant les questions du développement durable et la démocratie participative, de la juridiction limitée du Québec en transport, de l’aménagement du territoire confronté à la « route des huiles », des retombées économiques du transport maritime de marchandises dans la région de Québec, entre autres.

Vol. 105, numéro 1 - janvier 2015

Vol. 105, numéro 1 – janvier 2015

Au Québec comme partout dans le monde, plusieurs idéologies s’immiscent dans nos vies à notre insu. L’article de Nelson Tardif s’efforce de questionner les prêts-à-penser – notamment celui de l’austérité – afin de cultiver une saine distance et éviter l’enfermement idéologique qui tue la créativité humaine. Ce numéro nous offre aussi un commentaire critique sur les discours de Québec inclusif ainsi qu’une analyse du documentaire God Save Justin Trudeau qui déplore silencieusement les calamités de la politique spectacle contemporaine. De plus, Pierre Serré décortique la question « Le bilinguisme rend-il riche ? » en analysant grâce à une perspective historique et politique l’ascension socio-économique des francophones depuis les années soixante. Une nouvelle inédite d’Andrée Ferretti intitulée « Diane » est aussi publiée dans ces pages.

Vol. 104, numéro 10 - décembre 2014

Vol. 104, numéro 10 – décembre 2014

Le récent geste d’éclat de Gabriel Nadeau-Dubois, qui a remis son Prix du gouverneur général au regroupement «Coule pas chez nous», n’a pas manqué d’être souligné dans ce numéro de L’Action nationale, à la fois dans l’éditorial de Robert Laplante que dans l’article de Lucia Ferretti, «Le démantèlement de la nation», chronique 4. Des appels bien sentis à la mobilisation, notamment contre les mesures d’austérité adoptées par le gouvernement libéral sont lancés par les auteurs. Également dans ce numéro, Jacques C. Martin et Jean-Jacques Nantel se demandent qui doit défrayer la construction du nouveau pont Champlain; Romain Gaudreault pose les jalons pour la lutte idéologique du Québec et on rend hommage à la regrettée Françoise Graton.

Vol. 104, numéro 9 - novembre 2014

Vol. 104, numéro 9 – novembre 2014

C’est à nouveau l’Écosse qui fait la une de L’Action nationale. Le titre « Quand non c’est oui! » annonce un dossier qui tente de démontrer comment la récente défaite référendaire écossaise a plutôt des allures de victoire pour le mouvement nationaliste. De retour au Québec, Mario Beaulieu réfléchit sur la prochaine étape pour le mouvement indépendantiste. Parmi les autres articles de ce numéro, Denis Monière se demande si l’indépendance des médias tient du mythe ou de la réalité, Pierre Serré se penche sur la « minorité factice » que représentent les huit cent mille néo-anglophones apparus au Québec en quelques décennies et Henri Laberge propose un avant-projet de constitution pour une république du Québec.

Vol. 104, numéro 8 - octobre 2014

Vol. 104, numéro 8 – octobre 2014

C’est dans le contexte post-référendaire écossais que s’inscrit ce nouveau numéro de L’Action nationale. En éditorial, Robert Laplante ne peut s’empêcher d’analyser cette expérience en la comparant à la réalité québécoise. Sur le même sujet, Pierre Serré signe l’article « Leçon écossaise? » et Claudette Carbonneau contribue au numéro en proposant un antidote à la paralysie ambiante : la convergence. De son côté, Félix Bouvier offre un survol historique et idéologique de l’enseignement de l’Histoire au Québec. Quant à Mathieu Bock-Côté, il se demande s’il faut étouffer les passions politiques.

Vol. 104, numéro 7 - septembre 2014

Vol. 104, numéro 7 – septembre 2014

Après une importante défaite du camp indépendantiste le 7 avril dernier, « l’heure est au renouvellement du sens même de ce projet politique », nous dit Danic Parenteau dans la présentation du dossier spécial de ce numéro, élaboré afin de nourrir les discussions lors du rassemblement citoyen pour l’indépendance destiNation qui aura lieu les 20 et 21 septembre prochain à l’Olympia à Montréal. Sept contributions originales, dont celles d’Éric Martin, Jonathan Durand Folco, Gilbert Paquette, Jocelyn Caron, Robin Philpot, Monique Pauzé et Nicole de Sève, amorcent cet important travail d’analyse et d’introspection nécessaire au renouvellement du projet indépendantiste.

Vol. 104, numéro 6 - juin 2014

Vol. 104, numéro 6 – juin 2014

Dans ce numéro de juin de L’Action nationale, le collaborateur Mathieu Pelletier questionne la notion des deux peuples fondateurs du Canada dans la constitution canadienne, Lucia Ferretti nous offre sa deuxième chronique ayant pour but de nourrir l’argumentaire pour l’indépendance, Denis Monière s’interroge sur la confusion lexicale à l’origine d’une certaine ambiguïté constitutionnelle canadienne et Guillaume Rousseau examine l’affaiblissement de l’État-nation québécois. De plus, Pierre Serré présente la troisième et dernière partie de son analyse des élections municipales du 3 novembre 2013 à Montréal avec un article portant sur la hiérarchie des élus montréalais.

Vol. 104, numéro 4-5 - avril-mai 2014

Vol. 104, numéro 4-5 – avril-mai 2014

Ce numéro spécial entièrement consacré aux suites à donner aux élections du 7 avril 2014 dresse une feuille de route pour les indépendantiste, pose la question fondamentale de la volonté d’arriver à nos fins, évoque les défis démographiques, explique les effets dévastateurs du plan B et revoit la doctrine alors que des politologues analysent les résultats et que des militants se font critiques des discours. En tout, 17 auteurs rétablissent les paramètres de la lutte indépendantiste dans ce numéro exceptionnel de 232 pages. Robert Laplante, Marc Laviolette et Pierre Dubuc, Denis Monière, Andrée Ferretti, Jonathan Livernois, Frédéric Lacroix, Patrick Sabourin, Pierre Serré, Gérald Larose et Michel Rioux, Simon-Pierre Savard-Tremblay, Michel Roche, Charles-Philippe Courtois, Danic Parenteau, Catherine Fournier, Pierre-Paul Sénéchal, Paul-Émile Roy, Lucia Ferretti.

Vol. 104, numéro 3 - mars 2014

Vol. 104, numéro 3 – mars 2014

Malgré les besoins en logements abordables qui, depuis des années, accablent les ménages moins fortunés ou les familles nombreuses, malgré les problèmes d’étalement urbain vécu par la métropole québécoise, le Québec ne s’est encore jamais doté d’une véritable politique de l’habitation. Le dossier de mars de L’Action nationale met de l’avant certains grands principes à suivre pour la réalisation d’une véritable politique de l’habitation durable, notamment par la création d’un CÉLI québécois pour financer les projets de construction de nouveaux logements sociaux et de rénovation écoénergétique. Hors dossier, l’analyse de l’image de Justin Trudeau, l’aspect juridique autour du débat sur la laïcité et le républicanisme comme locomotive de la souveraineté.

Vol. 104, numéro 2 - février 2014

Vol. 104, numéro 2 – février 2014

L’échec du référendum de 1995 a constitué un tournant important dans l’histoire des rapports entre la société québécoise et son élite économique. Dans son article « Du Québec inc. au Quebec Capital », François L’Italien nous explique comment cette défaite a parachevé le processus d’intégration de la classe d’affaires québécoise à la « superclasse » globalisée. Quant à Djemila Benhabib et Gilles Toupin, leur texte se porte sur « Le jeu sournois des médias dominants et multiculturalistes » à propos du projet de Charte de la laïcité du gouvernement Marois. Ailleurs dans la revue, Pierre Serré analyse les dernières élections municipales à Montréal dans son article « Une démocratie dysfonctionnelle ».

Vol. 104, numéro 1 - janvier 2014

Vol. 104, numéro 1 – janvier 2014

Y a-t-il une histoire de la musique classique au Québec? Le docteur et chercheur en musicologie Luc Bellemare vulgarise ici un savoir qui, bien que trop rarement enseigné, permet de rendre compte de toute la richesse des pratiques musicales classiques depuis quatre siècles. Aussi publié dans ce numéro, l’intégralité du Mémoire de la Ligue d’Action nationale sur le projet de loi 60 présenté à la commission parlementaire en début d’année, un article de Marc Laroche débusquant les mobiles réels cachés derrière le multiculturalisme et l’interculturalisme des commissaires Taylor et Bouchard ainsi qu’un texte de Simon-Pierre Savard-Tremblay sur la politique de la mutation identitaire de Stephen Harper.

Vol. 103, numéro 9-10 - novembre-décembre 2013

Vol. 103, numéro 9-10 – novembre-décembre 2013

Parmi les enjeux actuels les plus préoccupants se trouve la question de la politique canadienne en matière de pétrole, surtout lorsqu’il s’agit de construction de pipelines et de circulation sur les voies maritimes. Comme Robert Laplante l’exprime en éditorial, notre « statut de province est hautement toxique » et le dossier consacré aux rapports entre le Québec et le fédéralisme pétrolifère met en lumière certaines stratégies des entreprises et du gouvernement canadien qui sont susceptibles d’éveiller les consciences. Hors dossier, l’allocution d’Andrée Ferretti, lauréate du prix Rosaire-Morin 2013, quatre nouvelles réflexions sur la charte des valeurs québécoises ainsi qu’un essai sur « la hantise de l’anglais » par André Gaulin.

Vol. 103, numéro 8 - octobre 2013

Vol. 103, numéro 8 – octobre 2013

Le numéro d’octobre de L’Action nationale questionne deux des plus grands thèmes de l’heure : la charte, évidemment, et les élections municipales au Québec. À ce sujet, l’urbaniste émérite Gérard Beaudet nous fait part de ses réflexions en marge du début de la campagne électorale montréalaise. Puis, l’essai de Sam Haroun détaille trois façons d’aborder le projet de Charte des valeurs québécoises et prône l’approche pragmatique pour en arriver à un consensus. De son côté, Danic Parenteau analyse le débat sur la charte par le biais des concepts de laïcité républicaine et de sécularisme libéral. Également dans ce numéro, Mathieu Bock-Côté sur le multiculturalisme et un dossier intitulé « Art public et guerre de propagande : le cas de Québec » par Romain Gaudreault.

Vol. 103, numéro 7 - septembre 2013

Vol. 103, numéro 7 – septembre 2013

En éditorial, Robert Laplante souligne le peu de colère et d’indignation du peuple québécois face à la tragédie de Lac-Mégantic et démontre comment, sous les angles politiques, géostratégiques et écologiques, le Québec demeure soumis à la toute-puissance fédérale et impuissant à défendre ses propres intérêts. Dans un article intitulé « Pluralisme, laïcité, valeurs québécoises: lexique et enjeux », Guy Durand tente d’apporter un peu de clarté sur ces concepts importants à l’heure du dépôt par le Parti Québécois de sa fameuse Charte. À lire aussi, Pierre Serré sur la crise de la démocratie au Québec, Denis Monière sur l’importance de connaître notre histoire politique et un dossier sur les « Ressorts de l’indépendantisme », le cas de l’Écosse.

Vol. 103, numéro 6 - juin 2013

Vol. 103, numéro 6 – juin 2013

Les églises du Québec représentent un patrimoine culturel, historique et architectural majeur. Pourtant, leur sort est grandement menacé : souvent abandonnées, détruites ou encore vendues à des intérêts privés, elles accueillent maintenant des logements, des salles de sport et même des marchés aux puces... Dans une volonté de souligner l’importance d’un projet mobilisateur pour assurer la sauvegarde de ces édifices, l’édition du juin de ­L’Action nationale­ consacre un dossier au destin des églises québécoises tout en proposant des solutions et des cas de réussite. Précédant ce dossier, Pierre Serré signe un article sur le paradoxe du projet de loi 14 du gouvernement Marois, Benoît Coutu nous fait part de ses considérations politiques sur la crise financière et Denis Monière distingue nationalisme et indépendantisme.

Vol. 103, numéro 5 - mai 2013

Vol. 103, numéro 5 – mai 2013

Cette édition de ­L’Action nationale­ aborde une grande variété d‘enjeux de société. En effet, alors qu’André Baril invoque l’importance sous-estimée des cégeps dans le système d’éducation au Québec, Guy Durand plaide pour la reconnaissance de l’héritage chrétien dans la poursuite d’un modèle de laïcité idéal pour le Québec. Puis, l’économiste Louis Gill signe « L’austérité en question », un article cernant les causes de la crise économique mondiale et proposant des pistes de solutions pour en sortir tandis que le président de Génération nationale, Simon-Pierre Savard-Tremblay, a étudié l’aspect économique de la question linguistique dans « Les entreprises passerelles ». Finalement, le professeur de philosophie Simon Couillard questionne les conditions de naissance d’une conscience politique par les principes de la dialectique entre l’apollinien et le dionysien.

Vol. 103, numéro 3-4 - mars - avril 2013

Vol. 103, numéro 3-4 – mars – avril 2013

Cent ans se sont écoulés depuis la création de la Ligue de défense des droits du français, organisation fondatrice de L’Action française, elle-même ancêtre de L’Action nationale. Quelques milliers de pages plus tard, le français est toujours « au cœur de la cible », car le projet indépendantiste reste « la condition essentielle de l’épanouissement de notre peuple dans sa langue et sa culture. » Ce dossier sur le français au Québec est amorcé par un texte de Gaston Miron intitulé « Le bilingue de naissance », se poursuit par « Le français langue commune », un mémoire présenté dans le cadre de la commission parlementaire sur le projet de loi 14, puis se termine par une étude de Pierre Serré qui, appuyée de tableaux et de statistiques, décrit la « minuscule communauté anglo-québécoise ». Trois essais touchant les enjeux de la langue sont aussi analysés dans ce numéro, dont Voyage en Mironie de Jean Royer et Québec cherche Québécois pour relation à long terme : comprendre les enjeux de l’immigration de Tania Longpré.

Vol. 103, numéro 2 - février 2013

Vol. 103, numéro 2 – février 2013

Une certaine lassitude était palpable avant même que le ­Sommet sur l’enseignement supérieure­ ne débute en février dernier. Comme nous l’explique Robert Laplante dans son éditorial, ce n’était pas l’élévation qui s’imposait, mais bien le renoncement. Sur le même thème, Jacques Martin propose un article nous livrant quelques éléments de réflexion en préparation de ce sommet. Puis, Renaud Lapierre, ex-sous-ministre adjoint au ministère de l’Énergie et des Ressources, publie un dossier complet sur l’Économie et l’État : exploitation harmonieuse des ressources naturelles, indépendance énergétique et augmentation de l’entrepreneuriat sont quelques-uns des thèmes abordés par l’auteur, ce dernier plaidant vivement pour une politique globale de l’économie, qui, après une décennie de gouvernance libérale, fait cruellement défaut.

Vol. 103, numéro 1 - janvier 2013

Vol. 103, numéro 1 – janvier 2013

« Mettre fin à l’impunité » titre en éditorial Robert Laplante en parlant du Centre universitaire de santé McGill. L’impunité face à la corruption, les magouilles, l’explosion de coûts, mais surtout face à « la logique de l’apartheid feutré qui tient McGill et nombre d’institutions anglophones à l’écart de la réalité nationale ». Un texte percutant cherchant à faire tomber le voile qui recouvre les rapports de forces entre les anglophones et les francophones et leurs institutions. Parmi les articles recueillis dans ce numéro, un texte sur les élections en Catalogne et une possible porte ouverte sur l’indépendance, une réflexion sur l’hymne national du Québec par Pierre-Paul Sénéchal et un dossier d’André Larocque intitulé « La démocratie au Québec : les partis contre les citoyens ».

Vol. 102, numéro 10 - décembre 2012

Vol. 102, numéro 10 – décembre 2012

En éditorial, Robert Laplante s’indigne du maintien du drapeau canadian à l’Assemblée nationale et prend position sur le dépôt du premier budget péquiste. Comment construire une vision pour le Québec et surtout, l’unité dans le peuple, sans projets d’envergure? Les questions de l’identité et de la langue française, au cœur de ce défi d’unité, sont abordées par l’article de Fernand Daoust sur le Forum mondial de la langue française, par celui de Guillaume Marois sur l’idée d’adoption d’une politique de population au Québec et par celui de Michel Paillé sur la face cachée de la vitalité des deux langues officielles au Québec. Ailleurs dans la revue : la section Débats s’intéresse à l’importance de l’histoire politique nationale et la section Note critique présente le compte-rendu de Sam Haroun sur l’essai de Gérard Bouchard paru chez Boréal en 2012.

Vol. 102, numéro 9 - novembre 2012

Vol. 102, numéro 9 – novembre 2012

En novembre 1992, en plein naufrage de l’Accord de Charlottetown, la statue de John A. Macdonald, Place du Canada à Montréal, est retrouvée décapitée. Qui est Macdonald, ce premier ministre conservateur que le gouvernement Harper prévoit célébrer en 2015? Dans un article de fond, Christian Gagnon, rappelle le rôle funeste qu’a joué ce politicien dans la pendaison de Louis Riel et dans le sort des Métis au Canada. Un exercice de mémoire auquel se prête aussi Louis Hamelin dans sa critique de Pierre Laporte, une biographie signée Jean-Charles Panneton. Également dans ce numéro, on revient sur la conférence «La révolution intranquille» prononcée par Victor-Lévy Beaulieu lors du souper annuel 2012 de L’Action nationale.

Vol. 102, numéro 7-8 - septembre-octobre

Vol. 102, numéro 7-8 – septembre-octobre

Dans «Les passes dangereuses», un numéro double consacré aux résultats de l'élection du gouvernement minoritaire du Parti québécois, 22 auteurs examinent la conjoncture politique sous des angles qui permettent de voir l'ensemble de la situation délicate dans laquelle le Québec se trouve. Entre autres, Denis Monière partage son «Journal d’un candidat»; Pierre Serré fait une sombre analyse des résultats dans «La fin des gouvernements péquistes majoritaires»; Robin Philpot prévient le nouveau gouvernement qu’il lui faudra «Se rappeler constamment d’où vient cette victoire électorale»; Jacques Beaumier s’en prend au néolibéralisme dans «Caribous contre Lucien lucide», alors que la plume aiguisée d’Andrée Ferretti signe «Grands péteux de bretelles, petits faiseux d’actes décisifs».

Vol. 102, numéro 5-6 - mai-juin 2012

Vol. 102, numéro 5-6 – mai-juin 2012

Par un imposant dossier préparé par Andrée Ferretti, L’Action nationale rend un vibrant hommage à l’écrivaine et philosophe féministe Louky Bersianik. Le numéro rassemble trente-deux contributions toutes révélatrices d’un aspect important de l’œuvre de Bersianik ou d’une manière d’être de Louky. Des textes inédits ouvrent le dossier: trois poèmes et le premier chapitre d’un roman intitulé Eremo de même que des pages manuscrites. Parmi les collaborateurs, on compte les écrivaines France Théoret et Élaine Audet, ainsi que la sculptrice Claire Aubin, toutes proches amies de Louky Bersianik et excellentes connaisseuses de son œuvre.

Vol. 102, numéro 4 - avril 2012

Vol. 102, numéro 4 – avril 2012

Ce numéro s’articule autour d’un dossier intitulé «La frime des célébrations de 1812: le loyalisme contre l’esprit républicain». Parmi les articles qui le composent, Gaston Cadrin relate le cas des «excommuniés» de Saint-Michel, qui ont refusé de se soumettre aux maîtres britanniques comme l’exhortait l’Église; Gilles Gallichan nous fait découvrir l’histoire du député Pierre Bédard et de ses revendications politiques; le texte de Gilles Laporte rappelle les luttes de résistance à l’enrôlement obligatoire; alors que Marc Chevrier s’interroge sur les véritables aspirations républicaines au Québec. Hors dossier, entre autres, l’article d’Anne Élaine Cliche et l’éditorial de Robert Laplante traitent des manifestations étudiantes.

Vol. 102, numéro 3 - mars 2012

Vol. 102, numéro 3 – mars 2012

Rarement la justice aura-t-elle occupé autant d’espace dans l’actualité politique québécoise qu’au cours des deux dernières années. De la commission Bastarache au projet de loi C-10 en passant par l’affaire Éric c. Lola et la grève des procureurs et juristes de l’État. L’Action nationale revient sur des événements qui ont marqué l’actualité par un dossier sur la justice québécoise. S'y trouvent les articles: «Les conjoints de fait en droit québécois», par Me Guy Lefrançois; «Un code criminel québécois: c’est possible!» par Maria Mourani et «Réussir l’accès à la justice» par Julien D.-Pelletier et Marc-Antoine Cloutier.

Vol. 102, numéro 2 - février 2012

Vol. 102, numéro 2 – février 2012

L’Association québécoise de la lutte contre la pollution atmosphérique (AQLPA) existe depuis 30 ans. L’Action nationale consacre ici un dossier à cet organisme qui a mené de nombreuses luttes victorieuses, faisant ressortir la position du Québec sur les questions environnementales, alors même que le gouvernement conservateur vient de se retirer du protocole de Kyoto. Parmi les articles hors dossier, on trouve celui de Christian Gagnon au sujet du «cas Rebello», Jacques Beaumier revient sur les récentes critiques adressées au club de hockey Canadiens, et Simon Couillard signe «Aristote, Marx et le cas du Québec. Revenir aux nécessités de la lutte».

Vol. 102, numéro 1 - janvier 2012

Vol. 102, numéro 1 – janvier 2012

La situation de la langue française au Québec est au cœur de ce numéro de L’Action nationale. Avec sa verve habituelle, Robert Laplante signe l’éditorial «Nous ne sommes pas des francophones»; on reproduit un article de Patrick Sabourin et Henri Thibaudin, «Francisation des milieux de travail. Les gouvernements prêchent-ils par l’exemple?» et Charles Castonguay réplique à Marco Micone, au sujet d’un article paru dans Le Devoir des écrivains. Cette édition publie l’allocution de Pierre Curzi lors de sa conférence du 28 octobre 2011 au souper annuel de L’Action nationale; on retrouve également des dessins de Pierre Vadeboncoeur et des poèmes de Pierre Gagnon.

Copyright © Société de développement des périodiques culturels québécois (SODEP). Tous droits réservés. Ce site est publié et développé par EquiSoft inc. / Design, concept graphique et html par Gris-Gris design graphique